. . . . .>

Les Amis de Flamarens, association loi 1901, animation, sauvegarde du site de Flamarens

Le village de Flamarens se situe en Lomagne gersoise au nord est du département.

Il compte 150 habitants.

Son vocable serait d'origine germanique, du nom d'un seigneur visigoth venu s'y installer au Ve siècle.

Selon la tradition orale le village s'appelait autrefois Arens. Il aurait été ravagé par un terrible incendie, à la suite de quoi les habitants auraient associé la notion de flamme à l'ancien vocable qui serait ainsi devenu Flamarens.

Le village était autrefois entouré de murailles et de fossés, dont la mare communale comblée en 1975 témoignait de l'emplacement. On trouve aujourd'hui encore quelques vestiges du mur d'enceinte nord. Il est délimité par des chemins de ronde au nord et au sud.

Flamarens

Le château actuel avait été construit  en 1466 par le seigneur du lieu Jean de Grossoles.

On avait ajouté un  peu plus tard au XVIe siècle une énorme tour surmontée d'une girouette représentant les armes de la famille De Grossoles Flamarens: "le lion bondissant"  

Ce château a connu dans le passé un certain prestige dû en partie à sa position dominante  visible  de fort  loin,  mais aussi par son célèbre donjon qui s'élevait à plus de trente-cinq   mètres de hauteur. Le paysan gascon ne s'y était pas trompé au travers du dicton désormais légendaire :  Lo castet  dé flamarens beth déhoro é beth déghens  (le château de flamarens beau  dehors et beau dedans)

A son apogée au XVIIe siècle, avec ses épaisses murailles recouvertes de tapisseries de haute lisse, ses cheminées et ses plafonds somptueux pour l'époque, ce devait être une des plus riches  demeures de toute la Lomagne.

Mais le problème récurrent du village a été et reste son église ruinée par les anciens élus!

C'est ce qui a suscité la création de l'association de sauvegarde "Les Amis de Flamarens" en 1976.

 

Vue

En 2001, une nouvelle municipalité est élue et mandate M. Stéphane Thouin, Architecte en Chef des Monuments Historiques,  pour réaliser une étude préalable pour la restauration de l’église. Elle sera financée par les Amis de Flamarens et la DRAC.

Hélas le 11 janvier 2004, avant même que des subventions soient trouvées, le mur sud de la nef s’effondre, suivi un mois plus tard par le mur de la chapelle castrale des de Grossoles. Seules les parties de l’édifice préalablement consolidées lors des travaux financés par les Amis de Flamarens, vont résister à cet effondrement majeur.

L’église s’en trouve très fragilisée et nécessite des interventions de toute urgence.

Dès 2005, la municipalité entreprend donc le déblaiement des pierres du mur écroulé. Le bâtiment et ses abords immédiats sont sécurisés et les parties les plus fragiles sont consolidées sous la maîtrise d’œuvre de M. Thouin. D’un coût total de 96000 €, cette sécurisation est financée par des subventions publiques, des dons privés auprès de la Fondation du Patrimoine et un don de 18607 € des Amis de Flamarens.

L’effondrement du mur sud de la nef a par ailleurs déstabilisé le mur du clocher. Quelques pierres de la tour escalier se sont écroulées dans la cour du château. Elle devra être étayée en 2007 pour un montant de 8000 € auxquel participent pour moitié les Amis de Flamarens.

Il devient impérieux de consolider le clocher.

Un vaste chantier de confortation est effectué de 2012 à 2013, sous la direction de Mme Gaëlle Duchêne, architecte DPLG. Les Amis des Flamarens  allouent une subvention de 38573 € à la municipalité de façon à boucler le budget de 130000 €.

Désormais conscient que l’église Saint Saturnin et le château de Flamarens constituent un ensemble architectural unique dans tout le Sud-Ouest, le conseil municipal lance en 2017 le projet Flamarens 2020 ! D’un montant prévisionnel de 450000 € HT, il conduira à la stabilisation de l’édifice et devrait le mettre durablement à l’abri de nouveaux dommages.

Une première tranche de travaux de 126000 € HT a démarré à l’automne 2017. Il s’agit  de conforter les maçonneries de la chapelle castrale et de la mettre hors d’eau par une charpente traditionnelle et une couverture en tuiles canal. La crypte s’en trouvera ainsi préservée.

Une seconde tranche suivra en 2018 pour un montant de 146000 € HT. Elle consistera en la fermeture de la chapelle par la construction d’un mur ouest et la consolidation des maçonneries de la nef et du chœur.

Enfin en 2019, une troisième tranche d’un coût total de 101000 € HT achèvera la mise hors d’eau de la nef avec une couverture en charpente traditionnelle et tuiles canal.

Les Amis de Flamarens  se sont engagés à soutenir ce projet par une subvention de 10000 € sur chacune des 3 tranches, soit une aide de 30000 € supplémentaire.

Au terme de ce projet colossal et grâce à l’action bénévole et indéfectible de ses membres, l’association les Amis de Flamarens aura consacré depuis sa création en 1976, presque 194000 € à la sauvegarde de l’église Saint Saturnin, issus des subventions recueillies et des bénéfices des animations.

Après cette présentation rapide, je vous invite à découvrir le site sans oublier l'important l'album photo.

http://amisdeflamarens.e-monsite.com/

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : vendredi, 09 Mars 2018